Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » C » Chant du millénaire (Le)

Chant du millénaire (Le)

Synopsis

Zarzis. Ce matin, la mer est embrasée sous l’effet d’éclatants rayons solaires. Des enfants jouent déjà au bord de la plage. Un couple de touristes, la démarche agitée, photographie, avec une certaine agilité, la plage, les gosses et les maisons de front de mer.
Ce film donne la parole aux Tunisiens, ceux que l’on n’entend et ne voit jamais ; dans le désordre, les pêcheurs, les femmes, les gosses sortant de l’école, les jeunes avec leurs rêves et leurs ordinateurs, les gardiens des temples et tous ceux qui ont eu envie de se raconter : "Viens nous voir quand le vent t’amène par ces lieux de rêve et de labeur de gens modestes. Tâche de ne pas oublier après avoir partagé avec nous notre repas, signe de notre alliance, et surtout fais de ton film le miroir de notre réalité, de nos vœux et de nos espérances." Un pêcheur, un matin…
Je suis resté fidèle et j’ai fait de ce film un hymne à la parole, dans un pays où l’on ne peut plus parler.

Thèmes : Société maghrebine

Réalisateur(s) : Zran, Mohamed

Pays de production : Tunisie

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Edition du festival : Maghreb des films nov. déc. 2012

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Année 2003 / 89’

Production Mandala Productions, Sangho Films

Distribution Celluloid Dreams, Pierre Grise Distribution

Mohamed Zran
Né en 1959 à Zarzis, Mohammed est un scénariste, réalisateur et acteur. Titulaire d’un diplôme à l’École Supérieure Libre d’Études Cinématographiques de Paris, il travaille comme assistant réalisateur de Cyril Collard.
Il réalise son premier court métrage Virgule, puis écrit et réalise les films 

Le Casseur de pierres et Ya Nabil. En 1996 sort son premier long métrage, Essaïda. qui remporte un succès populaire. Il réalise ensuite le documentaire Le Chant du millénaire, puis le film Le Prince, qui remporte le prix du meilleur montage au Festival de Ouagadougou. En 2009 sort Vivre ici qui remporte le prix du meilleur réalisateur au Festival cinématographique d’Abou Dhabi.