Vous êtes ici : Accueil » Manifestations » Maghreb des Films 2017 » MAGHREB DES FILMS 2017 ! Dimanche 26 novembre au cinéma La Clef (...)

MAGHREB DES FILMS 2017 ! Dimanche 26 novembre au cinéma La Clef !

Nous poursuivons L’Édition Maghreb des Films 2017 avec deux nouveaux rendez-vous.

Dimanche 26 novembre au cinéma La Clef !

A 16H : HOMMAGE A BARNEY PRODUCTION, DEUXIÈME PARTIE

La programmation est conçue et proposée par Saïd Hamich, fondateur de Barney Production en 2009 avec une volonté de défendre un cinéma sensible et engagé. En 2011, la société est lauréate du prix de la Fondation Lagardère.

Saïd Hamich a crée en 2013 Mont Fleuri Production à Casablanca, afin de poursuivre la production des films d’auteurs marocains et accueillir des cinéastes étrangers désireux de tourner au Maroc.
Outre les films ici présentés, il a produit Much loved de Nabil Ayouch ...

Projection en présence de Saïd Hamich et présentée par Mouloud Mimoun, Journaliste El Watan, Paris / Alger, Paris / Casablanca.

CASABLANCA, FILMER LA VILLE ET COMMENT SES PERSONNAGES Y VIVENT OU Y SURVIVENT...

Projections de 3 courts-métrages. L’homme au chien, Roujoula et Brûlures : trois coins de rue, trois regards de jeunes auteurs sur la même ville : Casablanca.

Territoire fascinant, multiple et parfois hostile, la ville fait se déployer des tentatives de mise en scène intimement liées aux lieux qui les font naître. De la comédie désabusée au polar nocturne, baignés dans une lumière unique, les trois films esquissent ainsi les contours d’une même réalité urbaine, vibrante et brute.

Brefs fragments, trajectoires à la fois quotidiennes et extraordinaires, ils nous font ressentir la violente confrontation avec le monde de personnages en quête de justice, de sens, ou de sécurité.

L’homme au chien, de Kamal Lazraq


Maroc | 2014 | 27’

Youssef mène une vie recluse et marginale. Son seul ami est son chien Chagadai. Un soir, à la plage, le chien disparaît. Pour le retrouver, Youssef est contraint de s’embarquer dans une quête dangereuse à travers les bas-fonds de Casablanca.

Roujoula, de Ilias El Faris


Maroc | 2017 | 22’

C’est bientôt l’Aïd Kebir à Casablanca. Imad, vendeur ambulant de dvd piratés n’a toujours pas la somme pour acheter la bête à sacrifier. Un prétexte pour exploiter son petit frère studieux, en l’obligeant à faire le de voitures sur le trottoir d’en face. Croyant brimer Fayçal, Imad ignore lui donner l’occasion de sa revanche.

Brûlures, de Jeremy Giroux


France, Maroc |2017 | 26’

Casablanca. Samir, un jeune marocain, vit de petits trafics. Un jour, il est chargé de vider un hangar pour un trafiquant et y rencontre Kai, un clandestin blessé qui attend la traversée.
D’abord hostile, Samir finit par l’aider. Une troublante relation débute alors...

RETROUVEZ-NOUS ENSUITE A 18h POUR OSER SUR LA FORME ET LE FOND...

Beyond the silence, de Intissar Belaïd


Tunisie| 2017 | 20’

J’ai un grand-père qui contrôle le temps, il peut se mouvoir et vivre à une vitesse de 60 images /seconde, comme il peut atteindre le non-mouvement. Il possède aussi le pouvoir de se déplacer dans l’avenir. En un instant, après un mouvement d’une extrême lenteur, les heures et les jours s’écroulent, et tu réalises que tu as gagné deux ou troisjours en sa compagnie. Ce film est une expérience personnelle qui interroge des notions telles que le point de vue, la mémoire, le temps, l’histoire, et l’héritage, dans le cadre restreint de ma relation à mon grand père et au cinéma.

Vote off, de Hammoum Fayçal


Algérie | 2017 |82’

Animateur radio engagé, épicier, musiciens, journalistes d’El Watan, ils ont l’âge du réalisateur. Iront-ils voter à l’élection présidentielle algérienne de 2014, où Abdellatif Bouteflika, invisible depuis deux ans, brigue un quatrième mandat ?

Cinéma La Clef : 34 Rue Daubenton - 75005 Paris (Métro 7 Censier-Daubenton / Bus 47 Censier-Daubenton)