Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » 0-9 » 7 1/2

7 1/2

Synopsis

Tunisie, 2011. La transition est brusque. Le pays est en pleine euphorie. Des foules en sit-in à la Place de la Kasbah jusqu’aux longues files d’attentes devant les bureaux de vote, le chemin vers le rendez-vous électoral est tumultueux. Chacun se délecte des fruits de cette opportunité historique à sa façon. Tout le monde compte sur les élections pour tourner une page et en écrire une nouvelle. Multipliant les promesses électorales, les politiciens se positionnent et cherchent à défendre leurs visions. Leurs partisans investissent l’espace public à la conquête des électeurs. « 7½ » est une plongée vertigineuse dans une période où les rues tunisiennes battaient au rythme d’une course vers le changement, un flash-back titillant nos mémoires et nos consciences.

Thèmes : Société , Élections en Tunisie , Elections du 23 octobre 2011 (Tunisie)

Réalisateur(s) : Belkadhi, Nejib

Pays de production : Tunisie

Genre : Documentaire

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Un documentaire de Nejib Belkadhi


Bande Annonce

 a été tourné entre janvier et octobre 2011. Ce témoignage fait revivre la période exceptionnelle dans l’histoire de la Tunisie, qui a précédé les élections du 23 octobre 2011 : le fameux "printemps arabe".
Le documentaire détaille l’évolution du paysage politique, rappelle les promesses non tenues ... A quelques mois des élections présidentielles et législatives qui devront donner à la Tunisie, pour la première fois depuis la révolution, un gouvernement et un président élus démocratiquement pour une durée de 5 ans.

est un constat amer : près de quatre après la révolution, les anciens tortionnaires ne sont pas tous jugés, certains se présentent à la présidentielle ou aux législatives. Les droits de l’homme, la liberté d’expression restent bafoués (d’où le titre, en référence à la peine de prison de Jabeur Mejri)
Néjib Belkadhi, en nous replongeant dans l’atmosphère de 2011 avec ses aspirations et ses ambitions déclarées, nous confronte, par voie de conséquence, à ces espoirs déçus et à l’amertume du désenchantement présent.


Propaganda Productions