accueil

Projection de A la recherche du mari de ma femme de Mohamed Abderrahman Tazi (Maroc/1993/88’), suivie d’extraits de Le Challat de Tunis de Kaouther Ben Hania (Tunisie/2014) et de Uzzu de Sonia Ahnou (Algérie/2011/22’)

Mercredi 11 Mars à 19h30
Maison de la Tunisie, 45 A Boulevard Jourdan, 75014 Paris
Entrée gratuite

Projection organisée dans le cadre d’un partenariat entre le Maghreb des Films et les réseaux maghrébins ATLAS (Algerian Talents and Leaders Association), AMGE Caravane (Association des Marocains en Grandes Ecoles) et 

l’ATUGE (Association des Tunisiens des Grandes Ecoles).

Débats animés par Mouloud Mimoun, journaliste pour le quotidien El Watan (ancien chroniqueur et rédacteur en chef de l’émission France 3 "Mosaïque") et avec pour invitée Fatma Oussedik, sociologue,et professeur à l’université d’Alger (également membre du réseau "Wassila", collectif pour le droit des femmes).

Pour en savoir plus, allez sur les pages des films en cliquant sur leur titre

A vos agendas

10 949 Femmes de Nassima Guessoum (France-Algérie/2014/75’)

Projection le samedi 14 mars à 16h au cinéma Jean Gabin
centre culturel "Le Figuier Blanc", 
En partenariat avec l’Association des Travailleurs Maghrébins de France et le Maghreb des Films
En présence de la réalisatrice

16-18, rue Grégoire-Collas ARGENTEUIL 01 34 23 58 00

A Alger Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, me raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante. Retour ligne manuel.
Charmante, ironique et enjouée, elle me fait connaître d’autres combattantes, Baya et Nelly. A travers ses récits, l’Histoire se reconstitue à la manière d’une grand-mère qui parlerait à sa petite-fille. En interrogeant l’Algérie du passé, je comprends l’Algérie du présent, restaurant une partie de son identité.

Nassima Guessoum

Projections de Les Balles du 14 juillet 1953 (2014/90’) et autres films de Daniel Kupferstein

Le 14 juillet 1953, un drame terrible s’est déroulé en plein Paris.
Au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution Française, la police parisienne a chargé un cortège de manifestants algériens. Sept personnes (6 algériens et un français) ont été tuées et une centaine de manifestants ont été blessés. Un vrai carnage.
Cette histoire est quasiment inconnue. Pratiquement personne n’est au courant de son existence. Comme si une page d’histoire avait été déchirée et mise à la poubelle. En France comme en Algérie.

Téléchargez le programme à Paris et en régions en février, mars, avril mai 2015.

Sortie le 4 février 2015 en salles de Les Jours d’avant, un film de Karim Moussaoui (Algérie/2013/43’)

Aujourd’hui adultes, Djaber et Yamina livrent successivement quelques souvenirs de leur adolescence.
Dans une cité du sud d’Alger, au milieu des années 90, seul l’ennui semble règner. Djaber et Yamina sont voisins mais ne se connaissent pas...

Pour en savoir plus allez sur la page du film

René Vautier, l’homme à la caméra rouge, tire sa casquette

René Vautier est mort à 86 ans dans sa Bretagne. Cinéaste militant, anticolonialiste, résistant à 16 ans, communiste, on lui doit des films qui ont marqué des générations. Afrique 50, Avoir vingt ans dans les Aurès, Marée noire, colère rouge, Un homme est mort, sur la mort de l’ouvrier Édouard Mazé lors des manifestations et des grèves de Brest.
C’était caméra au poing qu’il filmait le monde, toujours du côté de ses frères humains, combattant toutes les injustices.

« J’ai toujours considéré une caméra comme une arme de témoignage. Mais ce n’est pas une arme qui tue. Au contraire, ça peut être un instrument de paix. C’est pour cela que je me suis bagarré pendant cinquante ans pour qu’il y ait des dialogues d’images, et tous les films que j’ai faits, je considère que ce sont des dialogues d’images. Le réalisateur prend parti. Il s’engage d’un côté, mais il donne aussi la parole aux gens d’en face. »
René Vautier

Le Maghreb des Films lui a consacré une semaine en avril 2012, parce que il a été un militant de la première heure de l’indépendance de l’Algérie, parce que son cinéma a été un cinéma de combat, parce qu’il a été le père du cinéma algérien à l’indépendance. Un hommage lui sera consacré très prochainement.

Le Maghreb des Films 2014 s’est achevé le 18 décembre à l’Institut des Cultures d’Islam

25 séances, 40 films projetés dans dix lieux à Paris, du vendredi 24 octobre avec les projections de Fidaï et de Fièvres, pour s’achever le jeudi 18 décembre avec Leur Nuit et Sur la route du Paradis.
Documentaires, fictions, courts métrages, inédits, films de patrimoine, la diversité de thèmes que le Maghreb des Films cherche à couvrir ...
3000 spectateurs, un taux de remplissage des salles de plus de 70%.

Et maintenant, vive le Maghreb des Films 2015 !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la liste complète des Films programmés par ordre alphabétique, par lieux, par dates et par thèmes. Lisez aussi l’éditorial .

Vous pouvez télécharger le catalogue.

Décès de Fanny Colonna


(Automne 1956 : Rencontre d’adieux avec Mohamed Drareni, à la veille de son départ au maquis (où il trouvera la mort au combat en 1957), Mohamed Drareni, Pierre et Claudine Chaulet, Fanny Colonna (née Reynaud))

L’historienne algérienne Fanny Colonna est décédée mardi 18 novembre, à Paris. Elle a soutenu le Maghreb des Films.
Toutes nos condoléances à sa famille, à ses trois enfants Marie, Hugo et Vincent.

Dans les salles, le Maghreb des Films soutient

- Fidaï de Damine Ounouri, sortie le mercredi 29 octobre
- Fièvres de Hicham Ayouch, sortie le mercredi 29 octobre
- Chacun sa vie de Ali Ghanem, sortie le mercredi 12 novembre
- L’Oranais de Lyes Salem, sortie le mercredi 19 novembre
- Timbuktu de Abderrahmane Sissako, sortie le mercredi 12 décembre

Le MAGHREB DES FILMS 2013 en images, un film de Pierre Datry :

L’IMA et la Clef, les films, les débats, cliquezici

De nouvelles fonctionnalités sur le site Internet du Maghreb des films

Jusqu’à aujourd’hui, ne figurait sur site que la liste par ordre alphabétique des quelques 400 films décrits sur le site (page Films par ordre alphabétique) et en cliquant sur le titre du film, on accédait sur sa fiche (génériques, synopsis, commentaires, biographie du réalisateur).

Maintenant de nouvelles entrées ont été ouvertes : une entrée par thèmes, une entrée par réalisateurs et une entrée par éditions du Maghreb des films.
Par exemple, si on cherche les films concernant la musique maghrébine, il suffit d’aller sur la page Films par thèmes, puis de cliquer sur Musique.
Toute une série de thèmes ou mots-clés ont été créés : Harkis, Guerre d’indépendance de l’Algérie, etc. En cliquant sur ces thèmes, on trouvera la liste de films se rapportant de près ou de loin sur ce thème.
De même en allant sur la page Editions et catalogues, on peut télécharger les catalogues des différentes éditions du Maghreb des films et accéder à la liste des films projetés lors des différentes éditions.

si vous constatez des erreurs ou des approximations dans l’affectation des mots-clés ou thèmes, n’hésitez pas à nous le signaler.

Le Maghreb des films a une page sur Facebook.

Son adresse : assomaghrebdesfilms.

Adhérez à l’association Le Maghreb des films. Vous serez ainsi « partenaire » de la manifestation ; vous participerez à la définition de ses orientations et de sa programmation ; et vous serez informés des réalisations du Maghreb des films et contribuerez à animer l’association. Rendez-vous à la page Association du site :http://www.maghrebdesfilms.fr/adherer-a-l-association.html

Dans ce site web vous trouverez :

- Tout le programme des éditions précédentes du Maghreb des films, des informations sur les salles partenaires, sur les films présentés et suivre l’actualité de la manifestation tout au long de son organisation...
- Le programme de l’édition 2013 au fur et à mesure de son élaboration.

Mais ce site Internet veut aussi devenir un portail du cinéma maghrébin.
Vous y trouverez donc, au fur et à mesure de la mise à jour du site :
Les sorties de films, les festivals de cinéma maghrébin, les news et autres événements
Une base de données rassemblant les films, les acteurs et les réalisateurs maghrébins
une bibliographie

Maghreb des films projections, débats, rencontres
Newsletter, abonnez-vous !