Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » A peine j’ouvre les yeux

A peine j’ouvre les yeux

Synopsis

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.

Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Thèmes : Société maghrebine , Révolution tunisienne

Réalisateur(s) : Bouzid, Leyla

Pays de production : Tunisie

Type : Long métrage

Genre : Fiction

Année 2015 / 102’

Scénario Leyla Bouzid et Marie-Sophie Chambon

Musique originale Khyam Allami

Paroles Ghassen Amami

Image Sébastien Goepfert

Montage Lilian Corbeille 

Musique Khyam Allai

Son Ludovice Van 

Production Sandra DA FONSECA, BLUE MONDAY PRODUCTIONS, Imed MARZOUK, PROPAGANDA PRODUCTION (Tunisie)

Avec Baya Medhaffer, Ghalia Benali, Montassar Ayari, Aymen Omrani, Lassaad Jamoussi, Deena Abdelwahed, Youssef Soltana, Marwen Soltana

Distribution Shellac

Festivals

72 Mostra de Venise – Venice Days PRIX DU PUBLIC PRIX LABEL CINÉMA EUROPA
Festival international du film de Toronto – Contemporary World Cinema

BioFilmographie

Leyla Bouzid vit entre Paris et Tunis, où elle a grandi. Après le bac, elle part à Paris pour étudier la littérature à la Sorbonne.
Après de nombreux stages ainsi que la réalisation d’un premier court métrage Sbeh el Khir, elle intègre La Fémis (Paris) en section Réalisation. Mkhobbi fi kobba, son film de fin d’études gagne le Grand Prix du Jury des films d’écoles à Premiers Plans en 2012. Zakaria [2013], tourné dans le Sud de la France, est son premier court métrage produit. Elle vient de réaliser A peine j’ouvre les yeux.
Elle est la fille du réalisateur Nouri Bouzid.

Galerie de photos