Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » Alger et les Frères Lumière

Alger et les Frères Lumière

Synopsis

Les premières actualités filmées sur l’Algérie remontent à 1896 quand les frères Lumière, inventeurs du cinématographe, débarquant à Alger, ont saisi des images instantanées sur des endroits connus tels la place du gouvernement et sa statue du duc d’Orléans (l’actuelle place des martyrs )

Les images ont été prises par l’opérateur lyonnais Alexandre Promio, à qui le cinéma mondial doit le plan travelling. On y voit ce qu’était la rue Bab Azzoun ; comment aussi étaient habillés les autochtones et les Européens, qui se croisent et ne se parlent pratiquement pas.

Thèmes : Alger, ville cinématographique

Réalisateur(s) : Lumière, Auguste , Lumière, Louis

Pays de production : France

Type : Court métrage

Genre : Documentaire

Edition du festival : Maghreb des films novembre 2010

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Année : 1896

Durée : 22’

Scénario : Auguste Lumière et Louis Lumière

Image : Alexandre Promio

L’Unesco a approuvé l’inscription au Registre Mémoire du Monde des 1405 films Lumière originaux produits par les pionniers du cinéma.
Depuis 1992, les Archives françaises du film du Centre national de la cinématographie ont reconstitué, inventorié et restauré la collection. L’exploitation des droits patrimoniaux des films a été confiée par la succession Lumière à l’Association Frères Lumière réunissant l’Institut Lumière et la Cinémathèque française sous le contrôle du CNC.
Sur le plan de l’histoire du cinéma, la conservation quasi complète de cette production permet d’avoir un nouveau regard sur ces films.
Les vues Lumière présentent une centaine de travellings (ou "panoramas" comme on le disait à l’époque) et autant de bandes constituées de plusieurs plans.
La valeur de leurs images préservées tient aussi dans le témoignage qu’elles apportent sur le tournant du siècle, à la fois par l’intérêt documentaire de leur contenu et par les choix des sujets qui reflète une vision partiale et partielle sur le monde et donc l’idéologie du moment.
Ces comédies, ces expositions, ces vues de villes et de paysages, ces scènes de la vie quotidienne, mais aussi ces actualités officielles et ces défilés et autres exercices militaires, sont autant de facettes qui forment un voyage à passer en compagnie des Lumière.