Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » Algérie tours détours

Algérie tours détours

Synopsis

Nous partons en Algérie en compagnie de René Vautier, cinéaste militant, considéré là-bas comme le papa du cinéma algérien.
Témoin de la guerre, de la naissance et de l’âge d’or du cinéma en Algérie, il nous permet de replonger dans l’histoire pour mieux comprendre la situation actuelle du pays sur le plan du cinéma.
Son regard se conjugue à ceux de différents professionnels du cinéma, d’hier et d’aujourd’hui, et de divers spectateurs.
Nous re-créons le dispositif de projections itinérantes des ciné-pops, qu’il a mis en place au lendemain de l’indépendance, dans des villes qui l’ont particulièrement marqué. Avec un ciné-bus, nous allons sillonner le pays pour projeter des films sur la guerre d’Algérie et discuter avec les spectateurs.
S’en suivent des discussions animées avec les publics, abordant la situation politique, l’histoire, la jeunesse, les conditions de vie des hommes et des femmes. Il s’agit d’un premier long métrage, tourné en vidéo, dans un contexte particulier, celui d’une Algérie qui sort de dix années de terreur, et qui voit peu à peu renaître ses institutions culturelles.

Thèmes : Cycle Vautier , Société maghrebine

Réalisateur(s) : Morouche, Leïla , Brun-Moschetti, Oriane

Pays de production : France

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Année 2007 / 114’

Scénario Leïla Morouche, Oriane Brun-Moschetti

Image Julien Leslé, Ahlem Aussant-Leroy, Damien Marguet

Son Ludovic Élias, Guillaume Bouillé

Montage Ishani Flahaut, Leïla Morouche, Oriane Brun-Moschetti

Musique Marc Ulrich

Production Association Playtime..

Biographies
Leïla Morouche
Après des études en arts du spectacle à la Sorbonne et une formation en montage, Leïla Morouche co-réalise Algérie tours détours en 2007, un portrait tout en nuances de l’Algérie d’aujourd’hui, à travers le prisme du cinéma et de la figure de René Vautier. Yézéméèd Yébaèd (2010) est son deuxième documentaire. Elle est également cadreuse et monteuse pour différentes captations de concerts ou spectacles.

Oriane Brun-Moschetti
Après un DEUG d’Histoire de l’Art et une Maîtrise d’Études
Cinématographiques, elle travaille comme attachée
de presse cinéma, administratrice de production et
programme Cinés club et festivals. Vidéaste technicienne,
elle se lance dans le montage vidéo et la prise de vues
avant de passer à la réalisation de documentaires.

Filmographie
1997 Mémoires Vivantes (8’)
1998 Le Long de la piste (25’)
2007 Algérie, tours/détours - Leïla Morouche (114’)
2010 Chroniques #1 et #2 (26’ et 16’)
2011 Napoli Transfer (Long-métrage en montage)