Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » Algériennes, 30 ans après

Algériennes, 30 ans après

Synopsis

En 1966, Ahmed Lallem tournait le documentaire Elles, dans lequel des lycéennes algériennes racontaient leurs vies, leurs difficultés sur le chemin de l’émancipation, leur espérance en l’avenir de leur pays.
Trente ans plus tard, le cinéaste a retrouvé quatre de ces femmes et brosse avec elles le tableau de leur parcours personnel et des espoirs qu’elles nourrissaient.

Thèmes : Statut des femmes , Algérie , Société maghrebine

Réalisateur(s) : Lallem, Ahmed

Pays de production : Algérie

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Edition du festival : Maghreb des films juin juillet 2012

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Image : Anne Mustelier

Son : Olivier Lumbroso

Montage : Catherine Gouze, Clémence Lafarge.

Production : Les Films d’ici


Commentaire de Samia Messaoudi (extrait)

Les femmes algériennes sont au cinéma telles que dans la vie sans fioriture.
Elles racontent leurs histoires, témoignent, simplement.
Hier, dans une Algérie en guerre, aujourd’hui, dans un pays traversé de souffrances, elles restent déterminées, coura­geuses, relèvent le défi de tenir face aux menaces, à la vio­lence et à l’injustice qui leur est faite.

Dans Elles (Ahmed Lallem, 1966), les femmes témoignent de leurs combats et leurs espoirs au lendemain de l’indépendance. Qu’en serait-il ? Pour certaines, l’important est de gagner l’égalité pour construire une Algérie socialement juste. D’autres affirment leur émancipation dans un quotidien trop souvent envahi par le poids de la tradition. C’est encore vrai aujourd’hui.

Trente ans plus tard, le réalisateur recueille à nouveau le témoignage de ces mêmes fem­mes pour raconter ce qu’est devenue l’Algérie. Les déceptions sont grandes. Mais elles combattent toujours l’obscurantisme. Par le documentaire ou la fiction, la capacité à expri­mer le vécu des femmes dans la société algérienne apparaît de manière constante dans son cinéma.