Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » Ali, Rabiaa et les autres

Ali, Rabiaa et les autres

Synopsis

Ali, impliqué dans une affaire politique, passe 20 ans en prison pour meurtre. À sa sortie, tout est bien différent, le groupe d’amis s’est éclaté, chacun mène sa vie, Ali n’a plus cette place privilégiée d’autrefois. Seules Rabiaa et sa fille offrent une solution de réintégration au présent et de réconciliation avec le passé, pourtant douloureuse à réaliser.

Thèmes : Société maghrebine

Réalisateur(s) : Ahmed Boulane

Pays de production : Maroc

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Scénario : Ahmed Boulane
Images : Giovanni Brescini
Son : Najib Chlih
Musique : Younes Megri
Production : Boulane O’Byrne Productions


Avec : Younes Megri, Hiam Abbass, Hassan El Fad : Abdellah


Ali a fait 20 ans de prison à la place d’un autre. Il sort. Le Maroc a changé. Où sont ses amis ? où est l’amour ?

LE film-culte du nouveau cinéma marocain.

Casablanca, fin des années 70. Ali est le meneur incontesté d’une bande de jeunes marocains épris de liberté : l’amour libre, la libre pensée, la politique et les illusions, les amitiés amoureuses avec des hippies du monde entier venus vivre et fumer librement dans le Royaume.
Ali prend 20 ans de prison suite à une dénonciation et à un crime commis presque par hasard.
Casablanca, 2000 : le Maroc a changé, les copains fêtards sont devenus banquier, alcoolo ou fanatique. Ali est déboussolé mais il fait face. Son ex Rabiaa (l’ex de tous « les autres » aussi) l’héberge, femme forte qui vit sa vie debout, avec sa fille qu’elle élève seule. Que faire quand on n’a pas eu de vie, dans une société fermée et enfermée, si loin des rêves de sa jeunesse ? Boire ? Travailler ? Pêcher ? Mourir ? Rire ?

Avec un instinct de cinéma puisé chez ses maîtres du néo-réalisme italien, tout en simplicité, en rythme, en ironie sociale et en tendresse humaine, « Ahmed Boulane l’infréquentable » nous offre un grand film, portrait d’une génération et satire puissante du Maroc du début du 21ème siècle.

(Sources Africa Films TV)

Festivals

- 24ème Festival International du Film de Göteberg, Göteborg, Suède, 2001.
- 16ème Festival International du film de Dublin, Dublin, Irlande, 2001.
- 16ème Festival international du film, Paris, France, 2001.
- 22ème Valencia Festival International du Film, Valence, Espagne, 2001.
- 12ème édition du Festival du film arabe, FAMEC, France, 2001.
- Rome MedFilm Festival, Rome, Italie, 2002.
- 4ème Festival du film arabe, Nantes, France, 2002.
- Festival du Cinéma Méditerranéen, Lunel, France, 2002.
- Festival international du film de Damas, Damas, Syrie, 2002.
- Semaine du Film Francophone, Vienne, Autriche, 2002.
- Semaine du Film Méditerranéen de Heidelberg, en Allemagne, en 2003.
- Semaine du Film Francophone, Kalamazoo, Michigan, USA, 2003.
- Semaine du Film Francophone, Berlin, Allemagne, 2003.

Distinctions

Prix d’interprétation Festival d’Alexandrie, Égypte 2001.
Prix de la meilleure 1re œuvre FNF* Marrakech, Maroc 2001.
Prix de la presse du meilleur film FNF Marrakech, Maroc 2001.
Prix de montage FNF Marrakech, Maroc 2001.
Prix d’interprétation FNF Marrakech, Maroc 2001.
Prix spécial de jury au Festival d’Avança, Portugal 2001.
Mention spéciale au Festival du film arabe de Fameck, France 2001.