Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » E » Été à Alger (Un)

Été à Alger (Un)

Synopsis

Réalisé à Alger pendant l’été 2012, du 25 juin au 3 août 2012, « Un été à Alger » invite quatre jeunes réalisateurs algériens à porter un regard sur leur ville, le temps d’un été, celui des cinquante ans de l’indépendance de leur pays.

Durant six semaines, l’expérience est live, chacun raconte une histoire en six épisodes.
- « 50 contre 1 », Lamine Ammar Khodja
- « En remontant Cervantès », Hassen Ferhani
- « La nuit », Yanis Koussim filme Alger, après la prière du Maghreb.

Thèmes : Alger , Algérie

Réalisateur(s) : Gillet, Caroline , Charon, Aurélie , Ammar-Khodja, Lamine , Ferhani, Hassen , Koussim, Yanis , Zoubir, Amina

Pays de production : France , Algérie

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Année : 2012

Durée : 52’

Production : Narrative, Co-produit avec Une Chambre à Soi Production / Alger

Après avoir réalisé une série documentaire sur les jeunes à Alger (Alger, Nouvelle Génération, sur France Inter au printemps 2011) Aurélie Charon et Caroline Gillet ont voulu poursuivre l’aventure : « Soudain, nous nous rendions compte de tout ce que nous partagions avec eux : l’âge, la langue, l’histoire, une envie de se connaître. Et puis l’Alger que nous avions trouvée ne ressemblait à rien de ce qu’on nous avait décrit : ni blanche, ni rouge, elle a un nouveau visage et manque d’images. Il faut qu’elles soient faites par ceux qui la vivent. »

Dans « 50 contre 1 », Lamine Ammar Khodja réalise un journal filmé à la première personne, et questionne les contradictions de son pays.

Dans « En remontant Cervantès », Hassen Ferhani explore le quartier populaire de Cervantès, entre réalité et légendes (dont Tarzan et Don Quichotte)

Dans « Prends ta place ! », Amina Zoubir impose sa féminité et sa caméra dans des lieux habituellement réservés aux hommes.

Dans « La nuit », Yanis Koussim filme Alger, après la prière du Maghreb.

Festivals

Mention spéciale au Prix Varennes Web&Doc au Figra