Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » Q » Quatre sources (Les)

Quatre sources (Les)

Synopsis

L’unique film en couleur d’Ahmed Bouanani est un essai poétique onirique en arabe dialectal (parole poétique zajal, forme généralement déclamée dans des assemblées populaires). Il suit la trajectoire d’un jeune homme dont le village est incendié et la mère tuée. Il se souvient des paroles de son père sur son lit de mort qui lui conseille d’aller trouver un sage dans les montagnes et part à sa recherche.

Thèmes : Hommage à Bouanani

Réalisateur(s) : Bouanani, Ahmed

Pays de production : Maroc

Type : Long métrage

Genre : Fiction

Année 1978 / 37’

Scénario Ahmed Bouanani

Image Mohamed Laâlioui et Abderrazak Benhmida

Son Samir Menouar

Montage Ahmed Bouanani

Production Centre Cinématographique Marocain

Contact bouanani.touda@gmail.com

Avec Kabir Benbich, Naïma Saoudi, Noufissa Doukkali et Latifa Souihli

Ahmed Bouanani
Né en 1938 à Casablanca au Maroc, il étudie le montage à l’IDHEC (Paris). A son retour au Maroc, il entre au Centre Cinématographique Marocain (CCM) et se lance, malgré une certaine hostilité de la direction du CCM, dans la réalisation de courts-métrages documentaires, parmi lesquels 6 et 12 (1968) et Mémoire 14 (1971). Désireux de renouveler les méthodes de production marocaine, il participe à la fondation du collectif indépendant Sigma 3 (avec Tazi et Benani). Le collectif est dissous juste après la sortie de Traces (1970), sur lequel il signe le montage. Il publie plusieurs volumes de poèmes, de nombreux essais et romans pour la plupart inédits (sauf : L’Hôpital) et écrit les scénarios des deux premiers longs métrages du jeune cinéaste Daoud Aoulad Syad, avec lequel il co-signe un livre de poèmes et photographies, Territoires de l’instant (2000). Son seul film de long métrage constitue une date marquante dans le cinéma marocain : Le Mirage / Al-sarab (1979). 

Ahmed Bouanani décède le dimanche 6 février 2011 dans le village d’Ait Oumghar (région de Demnate, à une centaine de kilomètres de Marrakech) où il s’était retiré après une série de tragédies familiales. Il avait 73 ans.