Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » A » Atlal

Atlal

Synopsis

Atlal : une discipline poétique qui consiste à se tenir face aux ruines et à faire resurgir sa mémoire, ses souvenirs du visible vers l’invisible. Entre 1991 et 2002, l’Algérie en proie au terrorisme a connu officiellement la perte de 200 000 vies.

Thèmes : Algérie

Réalisateur(s) : Kerkar, Djamel

Pays de production : Algérie , France

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Edition du festival : Maghreb des Films 2017

Année : 2016

Durée : 111’

Scénario : Djamel Kerkar

Image : Bilel Madi, Djamel Kerkar

Montage : Corentin Doucet, Djamel Kerkar

Production : Prolégomènes, Centrale Électrique

Atlal veut dire « ruines » en arabe. La nature des ruines est de porter la trace de ce qui a été bâti, mais aussi celle de la destruction, tout en pouvant accueillir de nouvelles constructions. C’est ainsi que Djamel Kerkar trouve la matière et la forme de son film, prêt à écouter d’une même oreille les douloureuses réminiscences des anciens et les chants révoltés des jeunes qui se retrouvent la nuit autour d’un feu ardent comme leur désir de partir. Il choisit un rythme lent, une caméra souvent fixe, observatrice, qui accueille les attentes, les errances, les sensations d’immobilité subie. À tâtons, à travers les souvenirs portés par les personnes filmés aussi bien que par les traces matérielles comme les ruines, les pierres, les objets, les photographies il suggère la résurgence des traces immatérielles d’une mémoire populaire. Ariane Papillon

Festivals

FCAT 2017 (Prix du meilleur long-métrage documentaire)

6e édition du festival du film africain de Loxour, Egypte

29e édition des États Généraux du Film Documentaire de Lussas

FIDMarseille 2016

Festival International du Film de Mar Del Plata 2016, Argentine

Festival international du film de Vienne 2016, Autriche