Vous êtes ici : Accueil » Films » Les films par ordre alphabétique » O » Octobre à Paris / A propos d’octobre (préface)

Octobre à Paris / A propos d’octobre (préface)

Synopsis

Le 17 octobre 1961, à l’appel de la Fédération de France du FLN 30 000 algériens manifestent pacifiquement à Paris pour protester contre le couvre-feu discriminatoire qui leur est imposé et réclamer l’indépendance de l’Algérie.
Sous l’autorité du préfet de Police de l’époque, Maurice Papon, la manifestation est durement réprimée tuant des dizaines d’algériens.
Les historiens évoquent onze mille arrestations, des dizaines d’assassinats, des manifestants jetés dans la Seine, des centaines d’expulsions et autant de plaintes restées sans suite ; pour une nuit qui allait devenir un point aveugle du Récit national. Pas d’enquête, pas de procès et encore moins de commémoration.

Thèmes : 17 octobre 1961

Réalisateur(s) : Panijel, Jacques

Pays de production : France

Type : Long métrage

Genre : Documentaire

Edition du festival : Maghreb des films juin juillet 2012 , Maghreb des films octobre 2011

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Année 1962 / 70’

Distribution Les Films de l’Atalante. Ccontact : +33 320 81 02 14 - filmsprog@gmail.com


Dès le lendemain de la manifestation, Jacques Panijel, commence le tournage de « Octobre à Paris » pour alerter l’opinion sur la tuerie qui vient de se produire dans les rues de Paris. Il retourne dans le bidonville de Nanterre et il demande aux gens de rejouer le départ à la manifestation.

Financé avec les fonds du Comité Audin (collectif d’intellectuels engagés contre l’Algérie française) Octobre à Paris a été tourné à la fin du mois d’octobre 1961.
Composé de captations documentaires, d’interviews de manifestants et de reconstitutions, le film a été censuré dès 1962 et Jacques Panijel menacé de poursuite.

Ce film a été longtemps censuré. Dès qu’il y avait une projection, les policiers débarquaient et saisissaient les bobines.
La fin de la guerre d’Algérie ne signifia pas pour autant la levée de l’interdiction. C’est seulement en 1973 que la situation s’est débloquée. Après la grève de la faim du cinéaste et ancien résistant René Vautier, le film a obtenu son visa d’exploitation, il pouvait enfin être montré.

A propos d’octobre

Préface à Octobre à Paris

Réalisation Mehdi Lallaoui
France / 19’ / 2011

Les témoignages de Jean-Luc
Einaudi, Gilles Manceron, Daniel Mermet. Le contexte de la manifestation du 17 octobre 1961

Elle est visible sur le site Internet consacré au film : http://www.octobre-a-paris.com/

Téléchargez le dossier de presse